mercredi 12 juillet 2017

La Périgordine; 9 Juillet 2017: Pédaler au coeur du Périgord Noir!

PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 460 

Avec 697 participants, l’épreuve chère à Jean-Louis Favard s’affirme d’année en année et monte en puissance. Il faut reconnaitre que le territoire est particulièrement attrayant avec Lascaux à portée de roues, le château de Losse, la vallée de l’homme et des parcours variés qui donnent envie de pédaler, entre sport et tourisme. Et oui ! La région est séduisante et Montignac, ville d’accueil de la Périgordine, située de part et d'autre de la Vézère, est blottie dans un joyau de verdure, au cœur du Périgord Noir. Le territoire est idéal tant pour une découverte touristique que pour y assouvir sa passion sportive ou comme destination de vacances.
Naturellement la patrouille Green Cycling Eco Cyclo, trouve sa place dans un tel environnement!



Un menu équilibré  
Avec 3 parcours au choix, le menu proposé par le club Cyclo Dordogne Périgord est équilibré : La Périgordine sur 134 km et 8 montées répertoriées, La Montignacoise sur 99 km avec 6 difficultés et la Pitchoune sur 70km et 4 bosses.

A l’heure de partir l’armada des motards est en place. Toute la journée, ils assureront une sécurité sans faille. Des parcours casse-pattes pour cyclistes en bonne condition physique. En termes de rythme, on reste dans la logique cyclosportive avec un départ rapide et un bon étalonnement des valeurs dès les premières montées. Aux avants postes on retrouve, les coureurs de DN du Team Périgueux Dordogne avec à leur tête leur Capitaine de route, l’expérimenté Jean Mespoulède mais aussi le sociétaire de Creuse Oxygène Matthieu Morichon, très à l’aise lorsque la route s’élève. Après le premier ravito ; le groupe de tête composé de 7 hommes se forme. L’entente est parfaite dans les relais. Après une longue chevauchée, ils resteront ensemble jusqu’à l’arrivée. La palme du jour revient sans contexte au prometteur junior Antoine Gauran (SO Corrèze formation). Il devance Antonin Boissière (SC Périgord) et Florian Villette (JSAC St-Astier).



Puis chacun, dans son groupe respectif et sur le parcours qu’il a choisi en cours de route, profite pleinement de la journée. Sur le retour, le vent favorable permet à tous de terminer en beauté cette belle partie de manivelles tout en appréciant la fraicheur de la vallée de la Vézère, sans pour autant s’attarder sur l’imposant de château de Losse, surplombant la rivière.    





Une arrivée festive  
L’accueil des arrivants est soigné, Boissons, fruits secs à volonté et repas copieux sont servis à l’ombre des platanes. Ce réconfort salutaire permet de poursuivre l’après-midi en toute convivialité. A l’heure des récompenses, Jean-Louis Favard, l’homme-orchestre de la journée, ne cache pas sa satisfaction d’avoir fait plaisir aux participants et se projette déjà en 2018 avec nouvelles formules et des parcours inédits...Histoire de nous donner l’envie de revenir à Montignac.



Patrouilleurs en Périgord Noir: Marie Luciani, Camille Mourin, Hugues Treton, Thierry Hourugou, avec le soutien de Jean Michel Richefort. 

Aucun commentaire: